Black Coffee

Compte tenu de son ascension fulgurante vers la gloire, il serait facile de stéréotyper Black Coffee comme un autre diamant noir. Mais comme il l’a prouvé sur son album « Home Brewed », ce DJ et producteur défie les conventions. Au détour d’un cliché afro-house et de sommets gérés par la scène en faveur d’une sophistication sobre, le penchant de Black Coffee est pour la vraie maison d’Afropolitan: maison fraîche et tournée vers l’avenir. Attendez-vous à un équilibre presque sculptural et transcendant.

Damian Lazarus

Depuis le moment où il a fait son premier disque, la mission de Damian Lazarus a été claire et urgente: faire éclater le médiocre, le sur-gonflé, le désuet; rechercher et célébrer l’énergie, l’important, le nouveau. Toujours rebelle, toujours à la recherche de la perfection.

Derrick May

Derrick May est l’une des plus grandes figures de la musique électronique et l’une des rares à avoir contribué à créer un style qui a changé le son et la forme de la musique populaire à travers le monde: la techno.
Faisant partie des premiers producteurs de Detroit ayant testé les limites de la musique de électronique et changé l’intégrité de sa forme pour toujours, la réputation de Derrick May est restée intacte malgré plus d’une décennie d’inactivité.

DJ Tennis

Fondateur et A&R de Life and Death, Manfredi Romano était tour-manager de groupes punk et organisé des événements musicales atypiques en Italie au tournant du millénaire.
Après avoir terminé ses études en informatique à l’Université de Pise, Manfredi a formé DAZE, la première agence de booking italienne dédiée à la musique électronique. S’appuyant sur deux décennies d’expérience dans les coulisses, Romano a changé d’orientation en 2010, s’établissant comme un DJ à part entière. En tant qu’interprète, Tennis met en valeur avec brio sa capacité astucieuse à créer une intimité même dans le plus vaste rassemblement.

Lowris

Dj résident des soirées CONCRETE à Paris, ses apparitions l’ont amené au devant la scène parisienne et lui ont donné la chance de partager les platines avec de nombreux artistes.
Inspiré par des labels comme Perlon / Minibar / [a:rpia:r] ou des artistes comme Zip, Ricardo Villalobos et autres, il accorde une attention particulière à sa sélection musicale, toujours en quête de nouveaux disques et de vieux morceaux pour les partager avec vous sur le dancefloor.

Margaret Dygas

Avec un son né à New York, mûri à Londres et raffiné à Berlin, Margaret Dygas est une artiste dont le son possède une véritable résonance internationale.
Après son déménagement à Berlin en 2007, Margaret a commencé à produire et à écrire sa propre musique, et a depuis sorti des EP et des albums complets sur Contexterrior, PowerShovelAudio, Perlon et Non Standard Productions.
Avec ses vastes antécédents musicaux alimentant son désir d’expérimentation électronique au sein de sa musique, ses productions et dj-sets intègrent le son profond et influencé par le dub qu’elle aime, tout en conservant le funk de son passé musical.

Marvin & Guy

Le projet Marvin & Guy (M & G) est né en 2011 de deux enfants de deux générations musicales différentes, avec une connaissance partagée de comment faire danser les gens sur des sons underground.
Depuis, le duo DJ Marvin & Guy a acquis une renommée mondiale, possédant la capacité de passer du disco à la techno en passant par le talking et le hips to skaking. Quand vous demandez quel genre de musique ils jouent, la réponse sera toujours « Groovy Techno ».

Molly

Résidente au légendaire Rex Club de Paris, Molly s’est imposée comme l’un des talents les plus brillants de la ville, combinant passion, intégrité et talent pour lancer une carrière de DJ et produire plusieurs titres clés pour des labels comme Rekids, All Inn, AKU et Karlovak. Grâce à son travail acharné et à son dévouement, Molly a acquis une solide réputation en voyageant à travers l’Europe pour jouer dans certains des clubs les plus influents du continent, ainsi qu’en Afrique du Sud et du Nord, en Asie et en Australie. DJ polie, productrice accomplie, A&R et maintenant propriétaire d’un label, Molly est une professionnelle qui incarne le véritable esprit de la house et de la techno.

tINI

Son amour pour le rythme et la musique a commencé à l’âge de 7 ans, quand tINI, originaire de Munich, a commencé à jouer de la batterie, tandis que la curiosité et la passion pour les sons l’ont finalement conduite à des premières tentatives de production sur l’Atari de son frère. Alors que son intérêt général pour la musique a été réveillé par la new wave et le grunge, ses premières aventures dj ont commencé avec le hip hop.

Traumer

L’université de Paris semble n’avoir rien perdu de son superbe en matière de musique électronique. Ses lumières persistantes continuent d’attirer de plus en plus d’artistes du pays vers elle, bien que très peu, les plus rusés, réussissent à s’y implanter durablement.
Traumer est l’un d’entre eux. L’apprenti passionné a laissé de côté la chaleur confortable de la ville Avignon et a plongé profondément dans la vie bouillante de la capitale. Depuis quelques années, il se consacre entièrement à sa passion et consacre tout son temps à ses productions. Pris sous l’aile des fondateurs d’IRM, qui ont très vite remarqué son talent, et encouragé par les experts d’Electric Rescue, le jeune producteur continue à travailler et à livrer de nouveaux matériaux, oscillant facilement entre les genres, en ayant déjà convaincu la plupart des parrains de la scène électronique.

Charlotte

Originaire de Cargèse en Corse, Charlotte a commencé à jouer dans le Sud de la France. Son parcours connaît une trajectoire exponentielle avec de nombreuses apparitions dans les clubs électros les plus pointus du sud de la France.
À seulement 20 ans, elle s’est déjà produite sur toutes les scènes phares du sud qui ont été le théâtre de ses sets où elle a pu jouer avec plusieurs résidents du Berghain notamment. La révélation aux yeux des plus grands se fait en 2013 au Cargèse Sound Festival. Le CSS fait passer une nouvelle étape à Charlotte dans sa carrière de DJ qui lui permit par la suite de partager des line up avec dj masda, Sonja Moonear Raresh, TC80… Son amour pour la musique électronique vient de son goût pour la musique underground au sens large. S’appuyant sur sa culture musicale, ses influences sont principalement tournées vers la house/techno minimaliste aux sonorités électroniques.
À présent Charlotte s’est installée à Paris pour la production et est depuis, apparue dans certains clubs de Londres, Paris, Lyon et bien d’autres…

Charlou

Charlou, Dj/Producteur, expatrié à Paris depuis 2010 pour la musique, il est l’un des fondateurs du label Opaq. Sa musique est obscure et profonde, à l’image de ses productions. Par la suite logique des choses, Charlou s’est produit dans plusieurs lieux de la capitale, à Lille, à Strasbourg…

Fabio

Depuis 2011, Fabio participe activement à la démocratisation de la culture électronique en Corse. On a pu le croiser sur la majeure partie des scènes insulaires comme COTR, PVF, Widen et le CSS l’an dernier. Il a eu aussi l’occasion de partager les platines avec des Dj de renommée internationale comme Lazare Hoche, Borrowed Identity, Andrew Weatherall, Motor City Drum Ensemble, Para One ou Chloé récemment. Dj appliqué, ses influences sont basées par la House de Chicago et de NY. Fabio a grandi en écoutant du Frankie Knuckles, Larry Heard, Masters At Work ou Kerri Chandler. Toujours à la recherche du groove éternel, ses sets éclectiques sont un rassemblement de sonorité Jazzy, Disco ou Acid.

Funkastle

Il quitte son île natale, la Corse, en 2015 pour Paris où il évolue sur les petites scènes undergrounds aux quatre coins de la capitale. Son univers sonore est un savant mélange entre house groovy et minimal old-school. Il est habité par le seul but de partager à travers ses mixes et ses productions, cette passion dévorante pour la musique. Il joue auprès d’artistes tels que Apollonia, Ben Vedren, John Dimas, Djebali, Jedsa Soundorom. Il est également à l’origine du Widen Festival, qui lors de sa première édition a réuni Varhat, Janeret, Mr KS, Joss Moog, Around7.

Fym

Moitié du duo Ajaccien Fÿm & Mujiya, il évolue sur la scène Corse depuis maintenant 5 ans. Dj et organisateur, il fait ses armes avec PLAY IT, et crée La Clarté avec Fürse, jeune concept de captation de live et dj set dans les panoramas Corses. Principalement orienté House, il distille avec finesse des sonorités Jazz, Funk et du monde, offrant des dj sets mélodiques, riches de chaleur et de groove ! Un univers aux courants House, mêlé à des inspirations Disco, Lo-Fi ou Acid Jazz, dans lesquels il s’inspire d’artistes variés comme Mall Grab, Ross From Friends, Henry Wu, MCDE ou Max Graef.

Groenogen

Originaire de Bruxelles, Groenogen développe jeune une évidente passion pour la musique électronique notamment grâce à la découverte de pionniers comme Laurent Garnier, Jeff Mills ou encore Sven Väth. De festivité en festivité, ses goûts pour la Techno s’affinent et s’orientent vers une Tech House à la fois rythmique et minimaliste. Accompagné d’amis passionés, il monte le collectif insulaire RITMIC et se produit par exemple à La Montagne à Ajaccio aux côtés de Bambounou, ou encore avec Steve Marie au B75 à Paris. Mêlant House, Breakbeat, Ambiant et Minimale, c’est avec une tracklist aux diverses rythmes et aux riches influences qu’il saura attiser la curiosité musicale de tous.

Ionescu

Né à Ajaccio au milieu des années 90, Ionescu baigne dans la musique dès son plus jeune âge grâce à une famille de musiciens. Influencé par de nombreux artistes issus de milieux variés, il rejoint plusieurs groupes en tant que batteur jusqu’à se diriger vers la création de sons électroniques. Il intègre courant 2014 le collectif Porto Vecchiais Indeep’n’dance et créer le collectif RITMIC plus tard avec une bande d’amis passionnés. Pendant 4 ans il cultive le minimalisme à travers de nombreuses free party insulaires et soirées à La Montagne, charmant les puristes de la musique électronique. Ionescu saura vous faire voyager subtilement entre la tech house londonienne et les vibes breakbeat oldschool lors de cette nouvelle édition du CSS.

Joren

Joren découvre l’effervescence des soirées house Parisiennes vers la fin des années 90 ou il se prend sa première claque musicale.
La Respect, Les Bass culture, les afters Kwality, et l’Enfer auront eu raison de lui.
Un bon de réduction découpé dans un Nova magazine , et Joren file droit chez Da groove s’acheter ses premiers vinyles. Pepé Bradock, Versatile, Dj Deep, Gregory, Ron Trent, Derrick Carter, Isolée, Morgan Geist , Djulz,et Jerome Pacman constituent ses premières influences.
Durant ces dix dernières années, il a pu jouer dans tous les plus grands club House /Techno parisiens..

Le Disko

Enfants « boule à facettes », héritiers autoproclamés de la musique dansante des 90’s, le collectif bastiais LE DISKO se caractérise par leurs sets naviguant entre Italo disco, Acid, Edits et House 4/4. Membres actifs de l’équipe du Ballà Boum Festival, ils seront de passage furtivement dans le sud pour secouer la plage du Pero.

Loop Exposure

Loop Exposure est un duo composé par Antoine HDV et Matthias Cheval. Tous deux sont des musiciens multi-instrumentistes avec une solide expérience dans la composition et la production musicale. Ils ont commencé à travailler ensemble en 2014. Ils ont fait forte impression lors de leur premier concert à Rakya en 2015. Ensuite, ils ont rejoint Rakya Agency et ont commencé à tourner en France et en Europe.
Loop Exposure est un subtile mélange mêlant inspirations jazz et funk traduites en musique électronique minimale et groovy à travers de multiples boîtes à rythmes et synthétiseurs.

Mujiya

Mujiya, membre actif du collectif bastiais PLAY IT, évolue sur la scène insulaire depuis plusieurs années.
On a pu découvrir son univers musical aux côtés de divers d’artistes tels que Alex & Laëtitia (karat), Ark (perlon), Mr Ks, mais également durant le Widen Festival en compagnie de Varhat et Janeret.
Les festivaliers du Cargese Sound Festival le reconnaîtront puisqu’il a su s’imposer avec son duo (Fÿm & Mujiya) lors des deux précédentes éditions.
Mujiya sait nous faire danser en oscillant entre house, micro et break! Mélanger les genres musicaux c’est tout à fait lui! Il sait nous surprendre et il arrive très bien à nous montrer des goûts toujours plus étendues d’années en années . C’est à travers cette passion acharnée et l’amour de la musique électronique qu’il tentera de vous séduire cette année encore pour une édition qui s’annonce riche en émotion…

Rohmi

Grandir en écoutant de la variété française, jammant au rythme du hip-hop et de la funk jazz de Niagara, Fabe et Herbie Hancock parmi tant d’autres. Mais cela fut avant de découvrir la musique électronique. Très vite elle s’y accroche, explorant l’expérimental atonal avec un faible pour les sons spacieux, contemporain et mystique. Elle déménage à New-York, où la scène underground de Brooklyn la pousse à prendre conscience d’un appel à être DJ-artiste. Influencée par son entourage et l’environnement l’encadrant,
elle commence à jouer pour Sheik’n’Beik et les soirées Agree2Disagry. Lors de son retour à Paris, elle lance RA+RE Records avec son trio scrupuleux de filles. Aujourd’hui, Rohmi a amendé son style avec une vibe éclectique. Entremêlant techno et house psycadélique.
Jouant sur le mental, elle délivre une expérience unique sur le dancefloor avec une sérénité troublante et une prestance accompagnée d’une sélection groovy de disques acid et ses bangers des 90’s.

Workerz

Jean-Patrick Simonetti est un jeune Corse hédoniste et avenant.
Il a découvert la techno à 17 ans en tombant sur un live de Para One à Calvi en 2006.
D’abord sur laptop, il a acquis progressivement claviers et boîtes à rythmes analogiques ; son approche de la production s’en est trouvée métamorphosée.
Ses travaux actuels ont compris les mérites de la patience et de la construction par paliers.
DJ amoureux de house et de techno, Jean-Patrick su capter la sensualité de grooves plus lents, plus doux, presque plus féminins. Il s’est ainsi peu à peu bâti une solide expertise en une multitude de genres électroniques, jusqu’à être capable d’enchanter n’importe quel dancefloor, tout comme comme un ouvrier idéaliste tâcherait de maîtriser une multitude de corps de métier pour être capable d’intervenir sur n’importe quel chantier.
Et le fruit de cet apprentissage au long cours, c’est un projet signé du nom explicite de WORKERZ.

Origines

Cargese Sound System a été créé en 2011 par un groupe de jeunes Cargesiens pour combler un vide culturel en Corse en livrant les expériences musicales offertes dans la grande Europe à leur foyer et communauté d’enfance.

Pour capturer la beauté naturelle de Cargese, ils ont créé le festival de musique en plein air au bord de la mer le jour et sous les étoiles la nuit.

En 2018, Cargese Sound System s’est associé à Centris Events, le groupe derrière Brunch-In et DGTL Barcelona, ​​en s’appuyant sur leur riche expérience afin de renouveler leur conception pour devenir Cargese Sound Festival.

Le concept

A travers un événement culturel, le but de la manifestation est de faire connaître une partie de la Corse ainsi qu’offrir une animation estivale à la jeunesse résidente et touriste dans cette région.

La programmation se veut de qualité, pointue tout en s’appuyant sur de jeunes artistes en devenir. L’idée est de combiner jeunes talents corses en première partie suivis de têtes d’affiche pour les faire connaitre à la fois du public et des personnes reconnues du milieu.

L’objectif est d’emmener les gens vers de nouveaux univers musicaux, de faire partager les découvertes de l’hiver et de recréer des attaches au village pour les 20-35 ans. Les organisateurs ont encore une fois parcouru l’Europe et le Monde pour aller dénicher, jeunes pousses et têtes d’affiches reconnues.

Voyager jusqu’à Cargese

Pour nous rejoindre sur Cargèse, vous avez 2 itinéraires possibles : prendre l’avion ou prendre le ferry.

Il existe de nombreux vols en provenance de toute la France pour atterrir à Ajaccio (Paris, Nice, Lyon, Marseille, Montpellier, Brest, Bâle-Mulhouse, Bordeaux, Lille, Limoges…) mais aussi des vols européens provenant de Bruxelles, Londres, Luxembourg, Oslo, Amsterdam et Genève.

Pour ce qui est du ferry, il existe des navettes en provenance de Nice, Marseille et Toulon en France, mais aussi depuis l’Italie. Nous vous conseillons de vous diriger vers Corsica Ferry ou CNCM pour plus d’informations.

Pour ce qui est du trajet Ajaccio – Cargèse, le plus simple reste la location d’une voiture pour le weekend, mais vous pouvez aussi prendre le bus !

Il existe de nombreux vols en provenance d’aéroports français et européens pour atterrir à Ajaccio. Utilisez le module Skyscanner pour trouver le vol qui vous convient le mieux.

Se loger à Cargese

Une fois sur place vous pourrez choisir entre plusieurs options pour vous loger. Vous pouvez prendre un Airbnb sur Cargèse ou dans ses environs, ou réserver un hotel dans Cargèse même.

Vous pouvez aussi vous orienter vers les 3 campings autour de Cargèse qui sont : le Camping Corse Torraccia à 7 minutes en voiture, le camping le Mandriale à 5 minutes en voiture et le camping le Sagone à 20 minutes en voiture.

Il y a beaucoup d’hôtels typiques corses à Cargèse qui seront enchantés de vous loger durant votre séjour. Utilisez booking.com ci-dessous pour trouver celui qui répond le mieux à vos besoins.

De plus, vous pouvez aussi accéder au site de Airbnb en cliquant sur ce bouton.

Go to airbnb